Résumé de mon mémoire « Russie et Démocratie, mission impossible ? »


RUSSIE ET DEMOCRATIE:

MISSION IMPOSSIBLE ?

INSTITUT D’ETUDES POLITIQUES d’Aix-en-Provence
2006 / 2007

MEMOIRE pour l’obtention du Diplôme

Par M. Quentin NICHINI

Mémoire réalisé sous la direction de
M. Jean GUEIT

L’effort de réforme de l’URSS mené par Mikhaïl Gorbatchev avec la perestroïka et la glasnost n’a pas pu sauver l’URSS. Une démocratisation et une libéralisation de la société russe se sont enclenchées dès 1989 sous l’égide d’un homme : Boris Eltsine. Même s’il a doté le pays de sa première constitution démocratique, le nouveau Président de la Fédération de Russie n’arrive pas à relever la situation économique du pays. La nouvelle nation russe s’enlise alors dans des jeux de pouvoirs se faisant aucunement évoluer la démocratie naissante. Eltsine, malade, passe le relai à Vladimir Poutine. Elu président en 2000, il occupe toujours cette fonction en 2007. Il a hérité un pays en décrépitude économique, avec des institutions faibles et une forte corruption. Sa politique se tourne alors vers un retour à un Etat fort à la fois dans l’économie et dans la société, tout en embrassant les lois de l’économie de marché. Le pays retrouve son statut de puissance mondiale et une certaine prestance. Toutefois, il semble que ce succès s’est fait aux dépens du respect de la démocratie libérale : le régime peut être qualifié de « démocratie guidée » survivant grâce à une « stabilité stagnante ». Le régime peut-il continuer ainsi ?